ERNST Charles

Dès sa naissance en 1941, Charles Ernst baigne dans la musique classique. En 1947, il commence le piano avec son père et entre en 1953 au Conservatoire Royal de Liège où il obtient, entre autres, le diplôme supérieur de piano, les diplômes d’harmonie écrite, de contrepoint et de fugue.

Parallèlement à ses études au Conservatoire, il travaille le piano avec Louis Closson, un des derniers élèves de Ferruccio Busoni. En 1963, il rencontre un des plus grands pianistes de l’époque, Wilhelm Kempff qui, après l’avoir auditionné, l’invite à son cours d’été à Positano en Italie. En 1964, il se perfectionne au piano auprès de Jenny Solheid.

De 1962 à 1980, il se produit en soliste tant en Belgique qu’à l’étranger. Agé de vingt ans à peine, il représente le Conservatoire Royal de Liège en concert d’échange avec le Conservatoire de Paris. C’est dans la salle Berlioz qu’il remporte un franc succès en exécutant la 1ère ballade de Fr. Chopin, l’étude transcendante « La chasse sauvage » et la 12ème rhapsodie de Franz Liszt, la Toccata de S. Prokofiev. A la pause de ce concert, il aura la surprise de voir le président des professeurs, accompagné de Noël Gallon, entrouvrir la porte de sa loge et s’exclamer : « Peut-on vous appeler Monsieur Liszt ? » Ce fut une soirée inoubliable !

En 1970, son ancien professeur René Driesen lui confie la direction de la chorale « La Légia ». Celle-ci remportera le concours national pour chorales mixtes en 1975. Il la dirigera jusqu’en  2005.

En 1971, il intègre le corps professoral au Conservatoire de Verviers et devient accompagnateur au Conservatoire Royal de Liège. En 1979, il est nommé professeur d’harmonie écrite au Conservatoire Royal de Liège et devient directeur de l’Académie de musique  « César Franck » de Visé. Il exercera ces fonctions jusqu’à sa retraite.

Il a écrit une cinquantaine de morceaux pour piano autant pour jeunes pianistes que pour pianistes confirmés, des œuvres pour chœurs mixtes dont une messe brève « Saint Jean-Baptiste » qui sera chantée à la Cathédrale de Liège, Visé et Chèvremont. Il a également écrit des mélodies et des recueils de leçons de solfèges. Ses œuvres sont éditées chez Bayard-Nizet Editions Musicales

Les partitions

Votre panier0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0