JODIN Mathieu

(Dison 1878 – Verviers 1960 )

Mathieu Jodin est né à Dison le 20 février 1878 et est décédé à Verviers le 16 janvier 1960. Très jeune, Mathieu Jodin montre déjà des dispositions pour la musique, pour la poésie et pour les sciences naturelles. En 1886, il entame ses études musicales à l’École de Musique de Verviers, où il travaille le violon, puis l’alto sur les conseils du directeur, Louis Kefer. Ses études sont récompensées par un premier prix d’alto et un second prix de basson en 1895. En 1898, il décrocha un 1er prix d’harmonie et traduisit en français le Traité de Contrepoint de Jadassohn, éditée par Breitkopf et Härtel. Mathieu Jodin fut diplomé de l’Ecole supérieure des Textiles de Verviers et sa carrière d’ingénieur aux établissements Peltzer ralentit à peine ses activités musicales. Il compose également de nombreuses œuvres dans des formes très variées, dont une production importante de musique religieuse. Mathieu Jodin dut renoncer à ses activités d’instrumentiste entre les deux guerres, suite à un accès de rhumatismes, mais gardera jusqu’à ses derniers jours une grande lucidité d’esprit, un enthousiasme et un désir d’apprendre, une pensée ferme et humaniste. Dans ses dernières années, il sera tenté par la musique dodécaphonique.

Philippe Bayard

Les partitions

Votre panier0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0